Une description générale de l'un des fondateurs de notre association

From wikivie
Jump to navigation Jump to search

Questions posées par Vanessa


Bonjour Didier,

  Je vais vous poser quelques questions sur votre association : « Les fermes de la vie ».

  À quoi sert l’association « Les fermes de la vie »?

  À donner un avenir aux femmes et aux hommes et surtout à nos enfants.

  Un avenir ... pourquoi ? Aujourd’hui, ils ont un avenir! ...

  Je me suis interdit de parler de l'effondrement ... Mais oui, si nous ne préparons pas l’avenir, le seul avenir prévisible, c’est le néant ... et ce n’est pas réjouissant ...

  Il y a déjà beaucoup de gens qui ont des solutions ... Par exemple, il y a beaucoup de villes qui font des jardins partagés! alors ?

  C’est agréable de faire des jardins, mais ce n'est pas une solution de vie pour l’avenir. Nous devons fournir non seulement la nourriture, ce qui n’est pas une tâche facile, mais aussi les soins, l’éducation, la sécurité, les vêtements, les chaussures, la joie ...

Certes, il y a des gens qui recherchent des solutions, comme l’autonomie en achetant une ferme en Lozère ou ailleurs. Cette solution présente de nombreuses difficultés presque insurmontables selon moi. Pourtant, beaucoup de gens ont fait un excellent travail dans cette direction. Je pourrai mentionner des groupes sur Facebook « L’autonomie est la clé du futur », Pierre RABHI, etc.

  Comment fonctionnent ces « fermes de la vie » ?

  Un hectare, 500 habitants, 300 locaux et 200 de la ville voisine, permaculture, abeilles, toilettes sèches, bancs à l’ombre pour que je puisse discuter avec mes amis, ...

  Dans ma commune, il y a 3000 habitants, nous prenons donc un champ de 6 hectares et le tour est joué !

  Non, ça ne marche pas comme ça. C’est un hectare pour 500 habitants ... Les autres solutions ne fonctionnent pas ... Si vous me dites 480 habitants ou 520 habitants, je fermerai les yeux.

  Et pensez-vous que nous avons des terres à votre disposition ?

  Pas pour moi, pour ceux qui nous écoutent. Vous devrez choisir :

  • Ce sera une terre pour vivre,
  • Ou ce sera une terre pour être enterré. C’est presque la même surface ....

  Waouh! Vous me faites froid dans le dos ...

Mais qu’est-ce qui vous rend si sûr d’un avenir si sombre ?

  Premièrement, l’avenir n’est pas sombre ... Évidemment, cette civilisation va s’effondrer, mais ce ne sera pas sombre même si, bien sûr, par moment cela sera très difficile.

Ou bien les hommes (et les femmes) ne comprennent pas qu’il est nécessaire de se préparer à l’inévitable, ou bien il vaut mieux que cette race de mammifères (les humains) cesse d’exister.

Parce qu’alors, d’autres mammifères pourraient avoir une chance d’exister et aucun des autres mammifères n’a détruit son environnement comme nous.

  Et êtes-vous sûr que la civilisation va s’effondrer ?

  L’humanité a commencé à s’autodétruire depuis longtemps. Mais on ne s’en apercevait pas. Aujourd’hui, si.

  Moi, je ne vois rien, je ne ressens rien !

  Hier matin, je n’ai vu que deux hirondelles...

Les frelons asiatiques n’ont plus de prédateurs ...

Les abeilles sont en grand danger d’extinction.

Même si, au train ou nous le consommons, nous avons du pétrole pour jusqu’à environ 2070, avec les guerres passées, présentes et futures, on va bien réussir à ne plus en avoir rapidement. British Petroleum annonce la fin des livraisons en 2050. Et avant, pensez-vous que ce sera un long fleuve tranquille ? Ne voyez-vous pas ce qui se passe avec les USA, l'Iran ou le Venezuela ?

Il n’y a plus beaucoup de minerais dans les mines ... Par exemple, où trouverez-vous du lithium pour fabriquer des batteries pour des millions de voitures électriques ?

La finance est folle et si tout s’arrête comme le 29 septembre 2008, alors notre civilisation sera morte.

Et plein de choses ressemblent aux subprimes de Lehman Brother. Par exemple Les CDS de la deutche-Bank.

Et pensez-vous que les 18 000 licenciés de cette banque ne ressentent rien ? Ils vont certainement être embauchés dans une autre banque !

Cela fait d’ailleurs réfléchir à notre situation. La stabilité dans ce monde n’existe quasiment plus et les puissants d’aujourd’hui peuvent être les chômeurs de demain.

  Bon ! Il y a des problèmes, mais le génie humain ?

  Oui, le génie humain est indiscutable ... Mais la nature en a marre de nous et elle va gravement se fâcher, très sérieusement. Et si l’homme a du génie, il a aussi des défauts irrémédiables ...

Alain Bombard a déclaré: « Salissez la terre, perforez-la, videz-la de ces richesses naturelles, moquez-vous d’elle, ce sera toujours elle qui aura le dernier mot lorsque l’humanité aura disparu. »

Par exemple : qui prendrait une assurance auto si ce n’était pas obligatoire ?

En réalité, le génie humain est très imparfait. Il nous fait oublier que nous devons penser à notre avenir et faire ce qu’il faut pour que demain nous puissions vivre. Vivre tout simplement.

  Bon, quand est-ce que ça va s’effondrer ?

  Je ne sais pas. Je peux vous donner une fourchette: demain matin ou dans cinq ans.

  Pourquoi pas plus tard, dans dix ans, dans 20 ans ?  

Et cela résout-il le problème de croire que nous pouvons vivre en paix pendant encore 10 ans ?

La situation se dégrade constamment, et dans 20 ans, nous aurons émis trop de CO2 pour que la vie existe, existe tout simplement sur Terre, à partir de 2060-2070.

Ce comportement est très similaire à ce que la plupart des gens font avec le dentiste, par exemple. Nous repoussons jusqu’au dernier moment. Une minute de plus, Mr le bourreau.

Bon, changeons de sujet. Ces fermes, comment allez-vous les faire ?

Pour moi, il s’agit simplement d’aider les gens à comprendre qu’il est essentiel de se préparer.

Les personnes qui sont montées à bord du TITANIC n’ont pas vérifié si leur place était disponible dans un bateau de sauvetage. Et puis, il n’y avait pas assez de canots de sauvetage pour tout le monde. Ceux qui sont montés dans l’un d’eux ont tous vécu.

  Et les autres ?

  Tous ceux qui sont montés dans un canot de sauvetage ont vécu !

  Comment allez-vous trouver les terrains ?

  Moi, toujours moi, mais je ne peux rien faire tout seul, sinon vous inciter à le faire. Donc, vous vous réunissez à dix personnes qui vont devenir 20 puis 50 ... et alors là, qui peut vous résister et surtout résister à vos arguments ...

Et même si rien n’est simple, je crois que personne ne veut ouvertement condamner des gens innocents et de très bonne volonté.

Identifiez donc les personnes et les organisations de notre civilisation actuelle qui possèdent ou contrôlent les terres et allez leur demander gentiment de bien vouloir vous donner un morceau d’un hectare. Ce ne sera pas facile, je sais.

Tout dépend donc de votre désir de vivre et de soutenir les plus jeunes.

Les hirondelles voulaient aussi vivre. Elles n’ont pas pu réclamer un morceau de ciel pour elles. Elles n’existent plus, ou si peu ...

  Et combien coûte votre intervention ?

  Rien, nous sommes tous bénévoles et nous devons rester comme ça.

  Bon, vous avez le terrain, et alors ?

  Les gens viendront un samedi matin, « renifler » l’odeur de la nature. Et puis, vous allez parler du samedi suivant, préparation d’un repas champêtre style auberge espagnole.

Vous avez besoin d’une table, de chaises, de vin, de plats simples ... Et je vous assure qu’aucune autre occupation n’est aussi heureuse.

  Et ensuite?

  D’abord construire des toilettes sèches, vous connaissez, la cabane au fond du jardin ? ...

Ensuite, vous devez planifier le travail et les plaisirs ...

  Et ensuite ?

  Vous ferez beaucoup de travail, un travail simple. Oui, je sais, vous n’êtes pas habitué à l’effort physique ... Lentement, ça va venir ... Et samedi soir, vous serez tellement heureux que vous reviendrez dimanche avec le beau-frère et la belle-mère ...

  Je vois ... je préfère danser !

  Comme la cigale, mais vous devez aussi être un peu fourmis. Et avec juste un peu de préparation, vous pouvez même danser à la ferme.

  Et aurons-nous des légumes à la ferme ?

  C’est l’objectif… Donc, oui, trois mois après le départ, vous aurez vos premiers radis, salades, etc.… et pas seulement des légumes, de bons œufs d’abord, des poulets après et de la bonne nourriture .

Et rapidement, vous pourrez distribuer des légumes, des œufs, des poulets et des fruits aux personnes qui en ont besoin. C’est très important.

  Mais nous aurons besoin d’eau, Allez-vous avoir de l’eau courante à la ferme ?

  Non, si l’eau coule, c’est parce que nous avons réussi à la mettre dans un réservoir. Parce que nous n’aurons ni électricité ni eau du réseau.

  Il suffira de mettre les panneaux solaires!

  Oui, bien sûr ... Mais ces fermes sont aussi utilisées pour apprendre la vie en communauté, et avec des technologies compatibles avec ce qui restera bientôt, avec ce que la nature nous permettra de faire.

Comme vous le savez, pour les panneaux solaires, il faut faire fondre du sable et le sable, il y en a plus, et il y en aura plus de quoi produire 2300 degrés pour faire fondre le sable.

Et il n’y aura plus de pétrole pour les transporter de la Chine jusqu’à nous et je doute que la route de la soie soit bientôt opérationnelle avec des chameaux.

Cela signifie-t-il que nous retournons au Moyen Âge ?

D’une certaine manière oui ... ou même dans la préhistoire ... Mais non, car même ces hommes du passé ont commencé à détruire notre terre, par exemple, ils ont commencé à labourer et nous continuons à le faire.

Et il y a encore beaucoup de gens pour défendre cela et si la nature ne dit pas stop, cela durera longtemps.

Mais la civilisation future, si les hommes sont assez raisonnables, sera très intelligente, très technologique, très confortable si nous acceptons les contraintes naturelles.

Il est normal d’avoir froid quand il fait froid et d’avoir chaud quand il fait chaud. Bien sûr, vous devez vous protéger.

Les techniques du futur existent et sont appliquées dans notre civilisation, mais vous ne le savez pas car ça ne fait pas gagner assez d’argent pour nos premiers de cordées, nos dirigeants, les financiers, les riches.

Nous allons donc regarder résolument vers l’avenir, et si cet avenir sera difficile, il sera également rempli de belles choses, par exemple les relations humaines.

Ah bon, les pauvres vont devenir riches et les riches seront tout gentils. !!!!

Après le grand jour, les riches seront ceux qui pourront manger à midi, demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l’année prochaine, etc.

Les autres n’existeront plus rapidement.

Alors je vais devenir riche ... Chouette. Et comment sont choisis les habitants de la ferme ?

Ce sont des volontaires, ils ne sont pas choisis. Tout le monde est le bienvenu, qu’il soit blanc, noir, rouge, quelle que soit sa couleur politique, quelle que soit sa religion, quelle que soit son orientation sexuelle ...

Ça ressemble aux gilets jaunes, vous avez copié leurs idées ?

Je n’ai pas copié les gilets jaunes, mais nous avons tous les mêmes besoins.

Les gilets jaunes veulent manger même après le 15 du mois jusqu’à la fin du mois. Ils se rebellent parce que ça leur fait mal ...

Nous, la nature ne nous fait pas encore très mal. Qui se soucie de la disparition des hirondelles ?

Et quand nous aurons mal, si nous ne sommes pas préparés, il sera trop tard.

Parce que pour construire une ferme, il faut trois printemps au moins. Et il faut 500 personnes pour la construire et pour qu’elles puissent nourrir et faire vivre ces 500 personnes. Et il faut 500 personnes qui mangent tous les jours à leur faim.

Pas 500 zombies à moitié affamés ... Et ce n’est pas une question de force physique mais d’intelligence, de sens pratique, de conscience ...

Est-ce que les politiques vous aideront ?

Peut-être. Mais je ne compte pas vraiment sur eux... Il faudrait ?

Mais ils sont si loin de la réalité que nos préoccupations leur passent pas dessus la tête !

Ils sont si puissants qu’ils sont très loin de nos petits besoins de nourriture dans le futur.

D’ailleurs, à part ceux qui boivent une dernière bière avec M. Pablo SERVIGNE, les voyez-vous seulement en parler ? Oui, je sais, ils créent de nombreuses commissions, des groupes de réflexion, etc.

Les seuls qui pourraient nous aider sont les élus locaux. Nous ne devons pas oublier que notre association a été créée grâce à un élu local. Une très grande dame.

Mais ce que vous proposez va déstabiliser beaucoup de choses dans la société!

Au contraire, cela aidera à adoucir la situation. Regardez les gilets jaunes. Quelles solutions notre gouvernement peut-il prendre ? En augmentant les salaires, les pensions, tout le monde dira oui. Mais est-ce que quelque chose va vraiment changer à long terme ? Vous savez bien que non ...

Notre civilisation n'est pas construite avec des briques comme l’altruisme. Notre civilisation est vraiment trop simple ... Vous devez gagner de l’argent, toujours de l'argent et plus d’argent. Même si cela détruit la civilisation, nos premiers de cordées n 'ont que cet objectif en tête.

Dans les fermes, il n’y aura plus d’argent. Le salaire sera d’avoir une vie heureuse.

Le médecin soignera et il pourra manger, l’ingénieur concevra des éoliennes en bois et mangera, Mamie Maria racontera des histoires aux petits enfants comme « Alice au pays des merveilles », où il y a des rivières de jus de fruits.

La vie se construira dans une communauté si les hommes sont raisonnables, ce qui n'est pas gagné, je vous l’accorde.

Ce sera plus agréable que ce que la plupart d’entre nous n’ont jamais connu.

Oui, mais y en a-t-il qui sont paresseux et qui seront nourris par d’autres ?

Ceci, votre jugement, est un comportement typique de notre civilisation. Pensez-vous qu’il existe un tel jugement sur un individu appartenant aux soi-disant tribus sauvages d’Amazonie ou d’Indonésie ?

La communauté est très forte ... Dans notre civilisation, c’est la loi qui doit résoudre tous les problèmes ... Demain ce seront les voisins. Et il y aura beaucoup moins de problèmes.

Nombreux sont ceux qui vont vous dire que c’est utopique!

Les gens sont beaucoup plus intelligents et réfléchis que vous ne le pensez. Et ils comprennent vite, surtout quand ça commence à leur faire mal… et cela se passera plus vite que beaucoup ne le pensent. En ce qui concerne l'intelligence, je parlais bien sûr des gens du peuple.


Nous avons beaucoup d’autres questions à vous poser. Plus je vous écoute, plus j’en ai. Alors, allons-nous continuer bientôt ?   Bien sûr, mais nous parlerons beaucoup plus des fermes, de leur création, de leur construction, de la vie à la ferme, des plantes médicinales, de l’élevage de chevaux, des forêts, de la plantation d’arbres, de la formation des enfants, des adultes, du théâtre et des chorales , des cabanes au fond du jardin, du rire et de la joie.